Aujourd'hui serait la journée la plus déprimante de l année 2024! Prêt pour le Blue Monday?

Aujourd'hui serait la journée la plus déprimante de l année 2024! Prêt pour le Blue Monday?

Quand la science rencontre la superstition : Blue Monday

C'est comme une version moderne de la superstition, mais avec une touche pseudo-scientifique ! Imaginez un scientifique avec une calculatrice et une boule de cristal, essayant de prédire le jour le plus morose de l'année. Voilà le Blue Monday pour vous !

La formule magique du lundi bleu

Prenez un peu de mauvais temps, ajoutez une pincée de dettes de Noël, saupoudrez d'un peu de déception face aux résolutions du Nouvel An déjà oubliées, et voilà : vous avez la recette parfaite pour une journée déprimante. C'est presque comme si quelqu'un avait inventé une formule pour savoir quand on aurait besoin de plus de chocolat et de câlins !

Un mème calendaire qui fait réfléchir

Le Blue Monday, c'est comme un mème du calendrier. Tout le monde en parle, mais au fond, c'est plus un rappel amusant qu'il faut parfois prendre les choses à la légère. Et qui sait, peut-être que se moquer un peu de ce concept est le meilleur moyen de combattre le blues du lundi !

Le blues du lundi : un prétexte pour papoter

Finalement, que ce soit le jour le plus déprimant ou non, c'est une excuse parfaite pour engager la conversation sur le bien-être mental. Après tout, parler de nos blues peut parfois être le meilleur remède. Et si ça ne marche pas, il reste toujours le chocolat et les films réconfortants !

Le saviez-vous? Le concept de "Blue Monday" désigné comme le jour le plus déprimant de l'année, a été inventé par Cliff Arnall. C'est en 2005 que cette idée, très controversée, a été introduite pour la première fois. Arnall, qui travaillait alors comme tuteur et chercheur à l'Université de Cardiff, a utilisé une formule qui prenait en compte plusieurs facteurs, tels que le climat, les niveaux de dette, le temps écoulé depuis Noël, le temps écoulé depuis l'échec des résolutions du Nouvel An, les faibles niveaux de motivation, et le besoin de prendre des mesures.

3 astuces pour lutter contre un sentiment de déprime

Dansez comme si personne ne regardait

Bougez, sautez, dansez ! L'exercice n'est pas seulement bon pour le corps, mais aussi un super remonte-moral. Mettez votre musique préférée et transformez votre salon en piste de danse.

Chassez les nuages avec de la lumière

En manque de soleil ? Pas de souci ! Une lampe de luminothérapie peut être votre mini-soleil personnel. C'est comme inviter un rayon de soleil à prendre le thé chez vous.

Rire, le meilleur des médicaments

Rien ne vaut un bon fou rire pour chasser la grisaille. Comédies, blagues, vidéos de chats rigolos... L'objectif est simple : rire jusqu'à ce que votre ventre en ait mal !

Quelle différence entre dépression et déprime?

La dépression, c'est un peu comme comparer un rhume à une grippe : la déprime, c'est se sentir un peu en bas pour un moment, mais la dépression, c'est plus sérieux et ça dure plus longtemps, d'où l'importance de savoir laquelle est laquelle pour bien réagir. 

Consultez un médecin si vous ou un proche présente des symptômes dépressifs persistants.

5 chiffres clés à connaître pour ne pas prendre le sujet à la légère

  • En 2021, 12,5% des adultes âgés de 18 à 85 ans en France ont vécu un épisode dépressif caractérisé, selon les résultats du Baromètre santé 2021. Cette donnée, issue de Santé Publique France, reflète la prévalence significative de la dépression dans la population adulte française​.
  • D'après une étude de l'INSEE en 2021, 18% des jeunes français âgés de 15 à 34 ans ont rapporté souffrir de troubles dépressifs. Ce chiffre, mentionné dans un rapport du Sénat, met en évidence l'augmentation des troubles dépressifs chez les jeunes, en particulier pendant la période de la pandémie de COVID-19​.

  • La prévalence de la dépression était deux fois plus importante chez les femmes que chez les hommes en 2021. Ce constat, provenant de Santé Publique France, souligne des différences significatives dans l'impact de la dépression selon le genre​.

  • Les troubles dépressifs affectent également les plus jeunes, avec une prévalence estimée entre 2,1 à 3,4 % chez l’enfant et 14 % chez l’adolescent. 

  • Trois millions de Français ont souffert de dépression au cours de l'année précédente, comme le rapporte Santé Publique France. 

 

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.