Quels sont les 10 porte-bonheurs japonais?

Quels sont les 10 porte-bonheurs japonais?

Le Japon, riche de sa culture et de ses traditions, regorge de symboles et d'objets porte-bonheur uniques, chacun avec sa propre histoire et signification. Cet article explore dix des porte-bonheurs japonais les plus populaires, révélant comment ils sont utilisés pour attirer la chance, la prospérité et le bonheur dans la vie quotidienne.

Quels sont les dix objets traditionnels japonais considérés comme des talismans de chance?

Quels sont les 10 porte-bonheurs japonais?

Porte-bonheur n°1: Maneki-neko

Le chat porte-bonheur, Maneki-neko, est un classique dans les commerces japonais. Comme le souligne l'ethnologue Akira Yamada, "Le Maneki-neko, avec sa patte levée, invite non seulement la fortune mais aussi les clients."

Porte-bonheur n°2: Daruma

La poupée Daruma, basée sur Bodhidharma, le fondateur du Zen, est un symbole de persévérance. L'auteur et spécialiste de la culture japonaise, Hiroko Yoda, mentionne que "remplir un œil de la poupée Daruma en formulant un vœu et le deuxième une fois le vœu réalisé est une pratique courante."

Porte-bonheur n°3: Omamori

Ces amulettes, comme l'explique le prêtre shinto Takashi Yoshida, "sont consacrées pour apporter protection et chance dans des domaines spécifiques de la vie, tels que la santé, l'amour ou le succès."

Porte-bonheur n°4: Ema

Les plaquettes Ema dans les sanctuaires sont des supports pour les prières et les vœux. La chercheuse en études religieuses, Emi Okada, indique que "les Ema sont des ex-voto que les fidèles laissent dans l'espoir que leurs prières soient exaucées."

Porte-bonheur n°5: Tanuki

Le Tanuki est un personnage du folklore japonais. Selon le folkloriste Kenji Murakami, "Le Tanuki est une figure de prospérité et de bonne fortune, souvent représentée avec un chapeau pour se protéger des ennuis."

Porte-bonheur n°6: Kitsune

Le renard Kitsune est vénéré comme un esprit protecteur. La spécialiste en mythologie japonaise, Lisa Toriyama, affirme que "dans les sanctuaires shinto, les Kitsune sont considérés comme des messagers divins apportant chance et succès."

Porte-bonheur n°7: Koinobori

Ces drapeaux en forme de carpe représentent la force et la bravoure. Comme le note l'historien Masato Fujita, "Les Koinobori, hissés pour la journée des enfants, symbolisent la force et le courage, inspirés par la légende de la carpe devenant un dragon."

Porte-bonheur n°8: Sensu et Uchiwa

Les éventails japonais sont plus que de simples objets utilitaires. L'artisane Yoko Takahashi explique que "les Sensu et Uchiwa sont souvent ornés de motifs porte-bonheur et sont considérés comme des symboles de prospérité."

Porte-bonheur n°9: Omikuji

Les Omikuji, tirages de fortune, sont une pratique courante dans les sanctuaires. Le prêtre shinto Hiroshi Mizuno précise que "tirer un Omikuji offre un aperçu de la chance à venir, avec des conseils pour l'avenir."

Porte-bonheur n°10: Shisa

Les Shisa sont des figures protectrices d'Okinawa. Selon l'anthropologue Karen Nakamura, "Les Shisa sont des gardiens traditionnels, souvent placés sur les toits ou à l'entrée des maisons pour protéger contre les mauvais esprits." 

Quels sont les 10 porte-bonheurs japonais?

A contrario, qu'est-ce qui porte malheur au Japon?

Le nombre quatre (四, shi)

Au Japon, le nombre quatre est souvent évité car sa prononciation est similaire à celle du mot "mort" (死, shi). Cette superstition est tellement ancrée que certains bâtiments n'ont pas de quatrième étage, et des produits ou chambres d'hôtel peuvent éviter d'utiliser ce chiffre.

Casser des baguettes (お箸, ohashi)

Casser des baguettes en deux est considéré comme un signe de mauvais augure, car cela rappelle les rites funéraires où des baguettes sont placées dans des bols de riz offerts aux défunts. Ce geste est donc évité pour ne pas évoquer la mort ou le malheur.

Se couper les ongles la nuit

Cette vieille superstition japonaise suggère que se couper les ongles après la tombée de la nuit peut entraîner une mort prématurée ou empêcher un parent de revoir sa famille avant de mourir. Cette croyance trouve ses racines dans l'idée que les activités nocturnes peuvent attirer les esprits malveillants.

Passer le balai sur les pieds d'une personne célibataire

Il est dit qu'un célibataire dont les pieds sont balayés par un balai ne se mariera jamais. Cette superstition repose sur l'idée que le balai "balaie" les chances de mariage de la personne.

Voir une araignée le soir

Alors que rencontrer une araignée le matin est considéré comme de bon augure, la voir le soir est perçu comme un mauvais signe. Cette croyance pourrait découler de l'association des araignées avec des intrigues et des dangers nocturnes.

Se coucher après un enterrement

Il est considéré comme de mauvais augure de se coucher immédiatement après être rentré d'un enterrement. Cette pratique est supposée apporter le malheur, car elle symboliserait le rapprochement avec la mort.

Entendre un corbeau crier

Les corbeaux sont souvent associés à de mauvais présages au Japon, et entendre leur cri est considéré comme un signe de malchance imminente. Cette croyance est liée à l'image sombre et menaçante de ces oiseaux dans la culture japonaise.

Briser un peigne

Casser un peigne est un autre signe de malheur, souvent interprété comme une indication de malchance imminente ou de problèmes relationnels. Cette superstition provient de l'importance des peignes dans la culture japonaise traditionnelle.

Donner un couteau ou des ciseaux en cadeau

Offrir un objet tranchant, comme un couteau ou des ciseaux, est considéré comme un mauvais présage, car cela symboliserait la "coupure" des relations ou des liens. Pour contrer cela, il est d'usage de donner une petite somme d'argent en retour, symbolisant un achat plutôt qu'un cadeau.

Renverser le saké

Renverser du saké est considéré comme de mauvais augure, particulièrement lors de cérémonies ou d'occasions importantes. Cela est interprété comme un gaspillage de chance et de bonheur.

5 traditions japonaises assez étonnantes que vous devez connaître!

Tradition n°1: Le Festival Hadaka Matsuri

Le Hadaka Matsuri, ou "Festival de l'homme nu", est une tradition japonaise surprenante où des milliers d'hommes en loincloth (fundoshi) se rassemblent dans des temples pour lutter pour des talisman sacrés jetés par les prêtres. Ce festival est censé apporter chance et prospérité aux participants.

Tradition n°2: La cérémonie du thé

La cérémonie du thé japonaise, ou "Chanoyu", est une pratique élaborée et ritualisée de préparation et de consommation du thé vert. Ce qui est étonnant dans cette tradition, c'est l'extrême attention portée aux détails, à l'harmonie et au respect, transformant la simple action de boire du thé en une véritable expérience méditative et artistique.

Tradition n°3: Le Setsubun

Le Setsubun est une fête traditionnelle marquant le début du printemps. L'une de ses pratiques les plus singulières est le "Mamemaki", où les gens lancent des graines de soja hors de leur maison tout en criant "Oni wa soto! Fuku wa uchi!" (Les démons dehors, la chance dedans!). Cette tradition vise à éloigner les mauvais esprits et à attirer la bonne fortune.

Tradition n°4: L'Omiai

L'Omiai est la tradition japonaise des rencontres arrangées en vue du mariage. Contrairement à la notion occidentale de rencontres amoureuses basées sur l'amour, l'Omiai est souvent organisé par des intermédiaires et met l'accent sur les compatibilités familiales et sociales, bien qu'aujourd'hui, les sentiments personnels jouent aussi un rôle plus important.

Tradition n°5: Le bain public (Onsen)

Les bains publics au Japon, ou "Onsen", sont plus qu'un simple lieu pour se laver. Ils sont considérés comme des espaces de détente et de guérison, avec des eaux thermales souvent dotées de propriétés minérales bénéfiques. Ce qui est particulièrement étonnant, c'est le rituel et l'étiquette stricts qui entourent l'utilisation de ces bains, reflétant la nature collective et respectueuse de la culture japonaise.

 

Les dix porte-bonheurs japonais cités précédemment, empreints de culture et de croyances ancestrales, offrent un aperçu fascinant de la manière dont la tradition et la superstition se mêlent pour influencer le quotidien. Ils nous rappellent que, dans toutes les cultures, il existe des symboles et des rituels conçus pour apporter espoir, protection et bonheur dans nos vies.

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.